L'ouvrage 2

Ce fossé était défendu par trois caponnières, dont une double.
Une caponnière simple défendait un tronçon de fossé et la caponnière double deux tronçons.

Ces ouvrages sont percés de meurtrières et de créneaux de pied, ce qui permettait aux fantassins de balayer le fond du fossé et le dessus du mur de contrescarpe.

Chaque caponnière se prolonge par un orillon,
ouvrage qui permettait la défense de la caponnière contre les coups d' écharpe

Au niveau du fond du fossé, elle est protégée aussi par un fossé plus profond appelé « fossé diamant » (3 à 4 m de largeur et 2 m de profondeur) empêchant l'ennemi de s'introduire par les embrasures.

Une porte ouvrant sur le fossé diamant à hauteur du mur d' escarpe permettait d'accéder au fossé principal depuis chaque caponnière

Une descente voûtée de 2 m de large et 2,5 de haut permettait
la circulation des hommes entre le fort et chaque caponnière et l'approvisionnement en munitions.Elles étaient déposées dans un magasin situé en bas à droite de cette galerie; l'aération de celle-ci était assurée par une cheminée percée dans la voûte.


Auteur : infos sur l'auteur | contactez l'auteur